Le tourisme motocycliste en France

Il s'articule autour de rassemblements dont le principe comprend une rencontre sur un lieu touristique, avec une balade mettant en valeur un pays et des moments de convivialités partagées autour de repas pris en commun.

Ces rassemblements se  conforment à une charte qualité.

Par ailleurs, ces rassemblements participent, pour ceux qui désirent concourir, au championnat de France de tourisme.

Consulter le Calendrier des rassemblements en France.

Consulter la Carte des rassemblements en France.

Dans le cadre du Championnat de France de Tourisme, deux types de rassemblements sont à distinguer :
- Les rassemblements majeurs dits "CFT" pour "Championnat de France de Tourisme des clubs".
- Les rassemblements moins plébiscités, dits "intermédiaires".

Les organisateurs d’étapes CFT ou d’intermédiaires sont soumis à des cahiers des charges spécifiques.

Lors des CFT, les horaires de pointage sont établis de 14h00 à 18H00 le samedi pour participer au classement sur l'épreuve et au classement sur le championnat.

Pour les intermédiaires, le pointage est de la responsabilité de l'organisateur qui doit en plus préciser la participation ou non du licencié à la balade planifiée.

Participation

Dans le cadre du championnat de France de Tourisme sont décernés des Titres individuels et collectifs ainsi que des Trophées.

 

Conditions de participation

Les épreuves et étapes du Championnat de France de Tourisme sont ouvertes prioritairement aux titulaires d’une licence FFM en cours de validité.

Les participants s’inscrivent via le formulaire propre à chaque épreuve disponible sur le site de la FFM.

Les organisateurs peuvent ouvrir leurs épreuves à des personnes non licenciées mais ces dernières ne pourront prétendre à figurer aux divers classements établis ni à aucun avantage réservé aux licenciés.

Seuls les motocycles tels que définis par le code sportif de la FFM et homologués pour circulation sur la voie publique sont admis dans le cadre du tourisme motocycliste.

Ils doivent être régulièrement immatriculés et assurés pour une circulation sur la voie publique au minimum en responsabilité civile (assurance « au tiers »).

Les conducteurs doivent être titulaires d’un permis de conduire valide correspondant à la catégorie de véhicule utilisé.

La non présentation du certificat d’assurance, du certificat d’immatriculation et du permis de conduire à la demande de l’organisateur l'autorise à refuser le participant sur l’épreuve, y compris hors classement.  

Les équipements s'imposants aux participants (pilotes ou passagers) sont ceux définis par le code de la route en vigueur au moment du déroulement effectif de l'organisation. 

Pour plus de précisions, consultez le règlement complet du championnat.